vendredi 29 mars 2013

La CFTC : irremplaçable et toujours REPRÉSENTATIVE !

Le Haut Conseil du Dialogue social s'est réuni ce matin pour annoncer l'audience de chaque syndicat au niveau national et par branche à partir des résultats des élections professionnelles. La CFTC remercie l'ensemble des salariés qui lui ont accordé leur confiance durant toute l'étendue du 1er cycle de 2009 à 2012, et ses militants qui chaque jour portent les valeurs de la CFTC.

 Avec une audience de 9,3 %, la CFTC se réjouit de ce score qui lui permet de rester représentative et de prendre part aux négociations interprofessionnelles et par conséquent participer au dialogue social national, durant les quatre prochaines années. 
  
La CFTC continuera à défendre tous les salariés, à conforter ses points forts et à se développer en prolongeant ainsi la dynamique mise œuvre depuis près de 100 ans.

 Par le travail des équipes de terrain et leur implication au quotidien, la Confédération était persuadée de conserver sa représentativité malgré les attaques de toute sorte.

La légitimité de la CFTC qui repose aussi sur son histoire, les avancées sociales auxquelles elle a contribué et sa conception du syndicalisme fondée sur des valeurs de dignité et de respect de la personne humaine, s'en trouve renforcée. La CFTC est un syndicat de conciliation et de dialogue, qui prend en compte les préoccupations de l'Homme dans sa globalité et de sa famille, tout au long de sa vie, et le replace au centre du système économique.


Dans le contexte de crise actuelle, les salariés ont besoin d'une organisation constructive et déterminée. La CFTC a toujours tenu ce rôle, c'est pour cette raison qu'elle continuera d'être proche des préoccupations des salariés, d'agir et de progresser.


Contact presse : 01 73 30 43 54 / 06 33 26 08 71 - presse@cftc.fr

lundi 18 mars 2013

La CFTC signe l'accord...

Retraites complémentaires

 
Le mercredi 13 mars 2013 s'est tenue la séance conclusive des négociations nationales sur les régimes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO. Cette négociation avait pour objectif de réduire le déficit qu'affrontent actuellement les deux régimes de 3,7 milliards d'euros (1,7 milliard pour l'AGIRC et 2 milliards pour l'ARRCO).

Le bureau confédéral de la CFTC a décidé à l'unanimité, ce jour, de signer l'accord sur les retraites complémentaires. Les membres du Bureau ont pris toutes leurs responsabilités dans ce choix difficile. Pour la CFTC, il était primordial de prendre des mesures d'urgence afin de sauvegarder les deux régimes et d'en assurer leur avenir.

Ces mesures, pour être acceptables, devaient être partagées entre retraités, entreprises et salariés. L'accord respecte ce partage de l'effort. La CFTC a obtenu une revalorisation des pensions de 1,17 % pour l'ARRCO et 0,95 % pour l'AGIRC sur l'année 2013. La CFTC a fait le choix de pénaliser le moins possible les petites retraites (ARRCO), avec une non-augmentation comprise entre 2 et 4 euros par mois.

Du côté des entreprises et des salariés, cet effort, lui aussi partagé, s'opérera à travers une faible hausse des cotisations de 0,1 %. Ces cotisations supplémentaires sur le taux contractuel ont l'avantage de générer des droits supplémentaires lors du calcul de la pension de retraite.

Enfin, la CFTC a obtenu qu'un rendez-vous entre les partenaires sociaux soit pris dès le premier semestre 2014, afin de réexaminer les résultats des régimes AGIRC/ARRCO. En cas de retour à meilleure fortune, ce réexamen permettra de modifier plus favorablement les paramètres des régimes. La CFTC restera vigilante.
 
Info Confédérale